Rechercher

Des outils pour mieux protéger nos espaces verts

Dernière mise à jour : 5 oct. 2021



Les élus de Démocratie Chambly ajoutent leur voix afin que le gouvernement du Québec dote les municipalités d’outils supplémentaires visant un meilleur encadrement et la valorisation des espaces verts

Chambly, le 2 mars 2021 – Les élus de l’équipe Démocratie Chambly, Julie Daigneault, Marie Lise Desrosiers et Mario Lambert, souhaitent que la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Madame Andrée Laforest, dote les municipalités d’outils supplémentaires visant à mieux encadrer et valoriser les espaces verts de nos villes, notamment les anciens golfs.

À l’instar de nombreuses villes au Québec, Chambly a vu deux terrains de golf fermer sur son territoire et s’y ériger un projet domiciliaire de très haute densité sur l’un d’eux.

Rappelons qu’en février 2018, les citoyens de Chambly ont clairement signifié leur désir de voir cet espace protégé lors de la signature du registre, rejetant ainsi le plan d’urbanisme qui proposait un projet de plus de 570 habitations unifamiliales et multifamiliales à cet endroit.

La fermeture de terrains de golf soulève plusieurs questions en lien avec l'usage subséquent de ceux-ci, notamment en ce qui a trait au développement immobilier et à la mise en valeur d'espaces naturels. Bien plus qu'un lieu de loisir, les terrains de golf comprennent des espaces boisés, des étangs et des milieux humides, qui en font des lieux à haut potentiel, particulièrement en secteur urbain, stipule le communiqué de presse des maires de Candiac, Mascouche et Terrebonne, du 6 février dernier.

Des outils réclamés ; L'appui de Québec demandé

Les élus de Chambly réclament aussi au gouvernement du Québec que soit réformée rapidement la Loi sur l'expropriation. Le calcul des indemnités versées aux propriétaires doit être basé sur la juste valeur marchande, afin d'assurer une prévisibilité budgétaire pour la partie expropriante.

« En tant qu’élus, nous avons le devoir de veiller à la protection des espaces verts pour les générations futures, comme ceux des anciens golfs situés sur nos territoires. Ces espaces sont porteurs de retombées économiques et sociales positives, favorisant l’activité physique, réduisant les coûts reliés à la santé et sont attrayants pour les familles. Pour y arriver, nous avons besoin que notre gouvernement pose des gestes concrets et fasse équipe avec les villes.» Explique Julie Daigneault, conseillère du district des Grandes-Terres et cheffe de Démocratie Chambly.

Mario Lambert, conseiller du district du Bassin, souhaite qu’Alexandra Labbé, mairesse et tous les élus de Chambly concernés par la protection des espaces verts, prennent position en ajoutant leur voix à cette demande à la ministre.

- 30 -

Pour de plus amples informations:

Julie Daigneault

Cheffe de Démocratie Chambly

info@democratiechambly.org

514.247.7961








22 vues0 commentaire